proche de la préménopause : règles super abondantes...stop no panique !




Depuis l'âge de 17 ans je n'ai jamais eu des règles simples et non douloureuses ....au contraire, dès le début : j'ai eu un déréglement avec fortes douleurs au ventre, règles abondantes et en prime une super dose d'acné sur la tronche : pas facile quand on est étudiante et qu'on se veut jolie...soucieuse de son apparence de jongler avec cela lol et à certains jours de ressembler à une super calculatrice hihihi !
Mon médecin du coup m'a donné une pilule contraceptive pour régler tout cela...et revenir à un équilibre : chose faite.... 

44 ans.... âge des premiers bouleversements hormonales, des premiers cheveux gris chez moi, oui je sais je les ai assez tard : c'est kool hein ?   Ces cheveux gris : une première mèche qui se dessine lol ...Moi perso : j'adOre..... car j'assume total de vieillir et je me trouve épanouie et super jolie aujourd'hui lol hihihihi ! Je ferme cette parenthèse : j'ai vraiment eu l'impression à 44 ans de redevenir une total ado : sisisi ne riez pas... je vous explique : avec la réapparition de maux de ventre, règles super abondantes voir hémorragiques à certains mois...et toujours cet acné qui là à cet âge est baptisé de"rosacé" alors que le résultat est le même : on a la figure pleine de vilains boutons....pas jojo du tout lol

Du coup, cet article pour partager avec  vous mon expérience de l'approche de la préménopause qui avouons le n'est pas pour tout de suite : chuuuuuuuuuut...on prononce seulement son nom vers 47 ans : encore 3 ans de répis alors mdr !


44 ans, visite chez le gynéco tous les ans....frottis tous les 2 ou 3 ans...sérieux sérieux.... : j'ai pu constater de grands changements : 
  1. Je ressens bien les fluctuations hormonales (oestrogènes, progéstérone) à certaines périodes de ma vie : environ 1 fois tous les 8 mois : je me retrouve avec un cycle douloureux (mal de ventre, seins tendus, douloureux et règles méga abondantes--- cela fait franchement flippé au début ! sisisis- après on s'habitue quand notre cerveau a enfin compris que rien ne sert de s'en faire car c'est tout à fait normal : on retrouve doucement notre zénitude tranquilou! )
  2. Avec mes soucis de thyroïde : réglé maintenant, un traitement qui m'a stabilisé mon hypothyroïdie à merveille- au passage, merci à mon ami endocrinologue, mon partenaire de vie avec qui j'ai tellement parcouru de chemin déjà. Je peux aussi constater des changements dans mes cycles : des règles plus longues, ou alors pendant 2 jours puis arrêt.... ou règles abondantes qui n'en finissent pas !
  3. sous constraceptif à base de progétérone 1 chaque jour tous le mois : sans interruption, depuis décembre car on a constaté que ma pilule basée d'oestrogène ne me convenait plus du tout : voir me causer de gros tracas côté santé : hypertension, tension tout le temps du corps, grosses insomnies, poussées d'acné méga costaud..... souffle au coeur passager qui a disparu au changement de celle-ci : ouf... plus de peur que de mal heureusement pour moi ! Il m'est donc interdit toute pilule à base d'oestrogènes, mon utérus étant devenu trop fragile..
Un petit mot pour dire que moi aussi j'étais contre les contraceptions chimiques..que j'aurai préféré opté pour une méthode naturelle, ce que j'ai essayé 1 an et ensuite, je me suis trouvé avec des saignements hyper abondants pas facile à gérer quand on bosse ou qu'on veut aller danser car ils ne me lachaient plus! Retour au gynéco en urgence : panique totale : sisisi
Après bilan et échographie interne et externe, examens gynéco : rien de grave, mais un gros dérèglement hormonal et un suivi recommandé!
Me voici donc devant 2 choix : le choix de me vider; garder le lit comme une mamie de nombreux jours et frôlant l'anémie à chaque fois ou alors gérer mes flux avec un contraceptif  !

Avec le gynéco on a préféré la 2ème solution pour éviter tout ennui inutile jusqu'à ma ménopause : choix que je ne regrette pas : tant je le vis mieux !

Mes solutions pour mieux gérer cela : 
  • lors de douleurs et tensions des seins : je ne mets plus de soutien gorge ou alors si obligé une simple brassière : c'est magique, le lendemain, plus de douleur, de tension ...retour au confort : cela fait du bien quand cela s'arrête et qu'on a plus l'impression qu'on va donner la tétée à son bambin lol mdr!
  • si règles abondantes : repos, anti-hémorragique 2 jours prescrits par le médecin, attention à ne rien porter de lourd : piano...piano comme disait mon grand-père : merci papi lol ..calmos comme disait mon grand frère : votre ventre et utérus vous l'ordonnent ! Soyez bien à l'écoute de votre corps hein !
  • Je n'oublie pas bien sur d'avoir une bonne hygiène vaginale avec un gel toilette intime à base de thym pour éviter toute mycose qui biensur n'attendent que cela pour pointer le bout de leur ptit nez et causer démangeaisons et brûlures ...pas sympa non non....et ensuite retour à un gel plus doux respectant le ph intime.
  • Je complémente sous prescription médicale 1 comprimé de fer si j'ai perdu beaucoup de sang pour éviter toute anémie...qui me mettrait hs !
  • Attention, aux aliments contenants du soja : il contient des phyto-oestrogènes puissants naturels mais le corps qui n'en veut pas les capte à 100% quand même hein  : je peux vous dire que moi, cela m'a flingué un cycle et rendu règles abondantes et seins douloureux....
Et on n'oublie pas le frottis de contrôle tous les 3 ans, l'écho pelvienne et andovaginale si cela vous a était recommandé pour vérifier que tout va bien chaque année jusqu'à retour à la normale ! Contrôle et recherche de kystes, polypes, endométriose pour comprendre la cause de ces métrorragies.
Si tout est ok : on parlera de saignements fonctionnels sans gravité.... Il faudra juste surveiller son taux de fer pour éviter d'être anémiée et d'avoir infections etc qui pointent le bout de son nez !


Conclusion : 

Après en avoir discuté avec d'autres nanas du même âge que moi et mon médecin adoré en qui j'ai toute confiance : puisque le 2ème gygy n'était pas mieux que l'autre toquée qui ne fonctionnait que pour l'argent et en avait strictement rien à foutre de mes angoisses et peurs de l'après 40 ans mdr- Celui-ci voulait me faire 1 ) curetage 2) hystérectomie : un vrai malade.... : J'ai repris rv auprès de mon médecin spécialisée en gynéco et j'en ai rediscuté avec elle : elle m'a beaucoup rassurée et n'était pas du tout de l'avis de ce malade de gygy : sincèrement, parcours de combattant aujourd'hui pour trouver un bon gynéco après 40 ans (être suivie sérieusement devient problématique pour beaucoup d'entre nous....)qui nous offre une vraie écoute et consultation sans avoir montre en main 10 mn pour nous laisser assise sur une chaise manteau sur soit sans oscultation ni prise de tension etc... je suis choquée là mdr......Nous en avons conclu avec le docteur que ma pilule actuelle me convenait bien depuis des mois, que c'était surement la formule du générique qui ne me convenait pas....Ben.... oui  avec le générique, j'ai de temps en temps des poussées oestrogènique qui me rendent quelque fois un cycle plus abondant et douloureux...mais rien de grave...des tas de femmes de mon âge le vivent aussi et gardent leur utérus biensur monsieur le gygy, désolé pour l'achat de votre villa ou paquebot cela sera pour plus tard mdr.....Après avoir entendu par plusieurs personne que le générique pouvait ne pas convenir et causer tous ces symptômes gênants et inconfortables et qu'avec le vrai luteran tout rentrait dans l'ordre : on a voulut essayer !
Mon docteur m'a donc precrit la vraie molécule à la place du générique qui pour beaucoup de femmes entraîneraient mal de tête, saignements entre règles, constipation, douleurs ventre et d'ovaire etc...... Je commence aujourd'hui, je vous tiens au courant pour le suivi hein !
 Quand à moi, j'ai compris qu'après 40 ans...vers 44 ans de grands changements hormonaux arrivaient préparant sur plusieurs années l'arrêt des règles et l'entrée en ménopause : mais nous n'y sommes pas encore hein..ne vous inquiétez-pas.... 
Rien ne sert de s'inquiéter, des solutions existent : il faut faire confiance en la nature comme dit ma maman et au gynéco...si vous avez la chance d'en avoir un super! Sinon, ne restez pas avec vos angoisses...trouvez une autre oreille pour avoir des réponses et comprendre que ce qui vous arrive est tout à fait normal!

Notre vie de femme nous appartient...vivons là sereinement et à fond avec le sourire et la vitalité et surtout écoutez votre instinct et les conseils des professionnels de santé compétents et sérieux !

Allez de gros bisous à toutes les nanas qui me liront ..... la vie est belle...savourons.....




Petit bilan positif après 8 jours d'abandon du générique de luteran et prise du vrai luteran : 
le non stutituable : dingue la différence : 
 -plus du tout de ventre gonflé, ni de douleurs intestinales, constipation, saignements entre les règles, plus de règles-chose normale comme il est normalement prévu avec cette prise de contraceptif, avec la prise en continu, moi et mon docteur on trouvait cela bizarre que je continue à avoir des règles chaque mois lol.....
Ouf!!!!ENfin!!!!Il était temps!!!! : les pertes abondantes leucorrées se sont minimisées puis arrêtées, j'ai découvert pour la 1ère fois de ma vie ce qu'était un spotting (petite trace de sang) entre les règles, je n'ai plus mal dans les seins ni les seins tendus, plus mal dans l'ovaire, ni de mal de tête, plus de règles : je retrouve enfin la liberté de mes mouvements, je me sens revivre, j'vous jure !....

Aujourd'hui, on a confirmé avec le médecin que le générique ne me convenait pas du tout....tout est rentré dans l'ordre avec le vrai luteran et franchement, il était temps pour ma vie de femme happy hihihihi



Patricia 




Commentaires

Articles les plus consultés